mardi 30 mai 2017

Cerise est partie - Réglisse et Ptit Beurre - Site

J'ai du mal à revenir sur le blog puisque c'est encore pour annoncer une mauvaise nouvelle, avant de meilleures heureusement.


15 jours après Fleur, c'est Cerise qui est partie. On ne sait pas exactement de quoi. Elle a eu une énorme poussée de température, presque 42°, a été hospitalisée 4 jours mais ne s'en est pas sortie. Une autopsie a été pratiquée pour le risque de contagion aux autres lapins de la maison mais elle a juste mis en évidence un foie très atteint, sans certitudes sur la cause. Je ne m'éterniserai pas sur le sujet, perdre 3 de mes puces en 1 mois a été une terrible épreuve et j'ai encore du mal à y repenser. Elle me manque énormément évidemment. Cerise c'était les câlins dans les bras où elle venait se lover tous les matins, une énorme dose de tendresse tout le temps, des binkies au jardin... 




La période qui a suivi a été difficile pour Réglisse. Nous venions de commencer la cohabitation entre elle et Cerise depuis une semaine avec les rencontres à travers grilles. Même si elle se montrait un peu agressive, elle semblaient contentes toutes les deux d'avoir de la compagnie. Puis elle s'est de nouveau retrouvée seule. Ptit Beurre descendait chaque jour mais il n'était pas en permanence avec elle et se montrait souvent très pénible en essayant de la monter assidument, cela faisait beaucoup à supporter pour elle.
Au fil des semaines, je l'ai trouvée tout de même plus sereine et nous avons allongé les temps de rencontre avec Ptit Beurre.
Ce n'était pas évident non plus pour lui car c'est un lapin hyper anxieux, qui sursaute et tape de la patte au moindre bruit, a peur des chats... Etre en bas était très stressant pour lui et il fonçait dans les escaliers pour remonter chez lui très vite à chaque stress.

Mais petit à petit , le miracle a eu lieu : la cohabitation est totalement installée depuis ce week-end, Ptit Beurre est en bas avec nous H24. Il n'est pas encore très serein mais fait de gros progrès, n'embête presque plus Réglisse et tous les deux se font de gros câlins. Il aura fallu plus d'1 an pour y arriver mais on y est !

Encore sur ses gardes mais une copine c'est rassurant ...





Et toujours au sujet des lapins, 
le nouveau site de l'association margueritecie.org est en ligne ! 
Il aura mis 1 an 1/2 à accoucher mais on est super contents du résultat !





mercredi 19 avril 2017

Réglisse va bien


Se retrouvant toute seule suite au décès de Léonie puis une semaine plus tard de Fleur, Réglisse a eu un moment de flottement où je l'ai sentie très désorientée et triste. Elle a même fait deux épisodes de ralentissement de transit qui m'ont fait bien peur.
Mais après quelques jours difficiles, où nous l'avons consolée du mieux possible, elle profite de nouveau de la vie. Elle cherche plus la compagnie des chats, se couchant près d'eux, et la notre, même si elle reste une petite sauvageonne qui refuse les caresses. Elle apprécie aussi d'être traitée en fille unique qui bénéficie de petites attentions rien que pour elle !

Un petit clown ...









 On a un temps magnifique depuis 2 semaines, c'est super pour profiter du jardin et Réglisse adore le jardin, cela a bien contribué à son mieux être.
Elle a aussi eu chaque jour la visite de Ptit Beurre, même s'il est toujours assez peu casse-pieds, cela a aidé à estomper le sentiment de solitude.









Elle surveille sa gamelle. On ne sait jamais si un chat décidait de devenir végétarien... C'est la saison tant aimée des cueillettes de pissenlit, plantain et autres herbes sauvages, pas question de partager !


Mais elle ne semble pas trop stressée quand même ...




mardi 11 avril 2017

Le temps des cerises

Oui je sais, on y est pas encore mais je pensais à une cerise un peu particulière en choisissant ce titre.

Cerise était en Famille d'accueil chez nous, au départ avec Charlotte qui a du être accueillie dans une autre famille car elles se chamaillaient beaucoup trop toutes les deux.
Après une année passée chez nous, elle recevait peu de demandes d'adoption (les grands lapins albinos ne sortant pas de laboratoire ne font visiblement pas chavirer les coeurs) et nous nous étions de toutes façons bien trop attachées à elle pour pouvoir la laisser partir, nous l'avons donc adoptée (c'était en fin d'année dernière mais j'ai beaucoup de retard dans les nouvelles !). C'est la 3ème fois que nous adoptons un animal en accueil, l'histoire de la "Famille d'Accueil" rebaptisée "Foutue d'Avance" n'est vraiment pas un mythe !

Cerise est une lapine extra, elle est très sociable (ce n'est pas compliqué elle aime tout le monde!), pas très craintive, hyper câline (elle vient se blottir dans mes bras, dans le lit, tous les matins pour une longue séance de câlins), hyper léchouilleuse et aussi hyper gourmande comme beaucoup de (tous ?) les lapins.
C'est une grande, elle pèse 4,5 Kg, ce qui fait de gros câlins ...

La voici dans le jardin, où elle adore aller chaque fois que possible :





jeudi 30 mars 2017

Du nouveau dans ma boutique Etsy

Pas très visible ici puisque j'ai créé, il y a longtemps un 2ème blog nommé A Blue Bunny pour mes créations-bricolages, ma boutique Etsy du même nom reprend du service avec des petits lapins - évidemment ;)
Mis entre parenthèses depuis 2 ans, ils ne leur manquait pas grand chose pour aboutir.

Voici donc les petits lapins au crochet que je m'amuse énormément à confectionner.
En vente ICI

Louca l'écolier et son petit ours

Lunna et son petit chat dans son couffin


Jo le voleur de carottes et son petit panda


La première petite lapine de la série est d'ailleurs en lot de la tombola de Pâques de l'Association Marguerite & Cie pour laquelle vous pouvez prendre vos tickets sur le site de l'association, en cliquant ICI.



Tous les bénéfices de la tombola sont dédiés à la prise en charge à l'association de lapins abandonnés. - pour ceux qui suivent encore un peu ici et qui ne le savent pas, je suis depuis 2 ans la présidente de cette association, épaulée par de supers bénévoles ;)



mercredi 29 mars 2017

Et Fleur aussi ...

Moins d'une semaine après Léonie, c'est Fleur qui nous quitte :((

En ralentissement de transit dans un contexte de mue samedi, en même temps que Réglisse, elles ont toutes les deux été séparées, médicamentées, massées, gavées et surveillées. Tout est reparti dans l'après-midi. Elles remangeaient, étaient alertes.
Le soir, nous étions sortis mais au retour les gamelles étaient vides et le petit bout de fruit du soir accepté avec plaisir. Tout semblait revenu à la normale

Mais dimanche matin, en me levant j'ai trouvé Fleur dans son carton, hypotonique. Sachant qu'il faut aller le plus vite possible pour un lapin dans cet état, nous sommes partis dans les 5 minutes aux urgences de notre clinique vétérinaire habituelle .... pour attendre 3h30 d'être reçus...

La vétérinaire de garde qui ne devait pas connaitre grand chose aux lapins n'a pas du tout mesuré la gravité de l'état de Fleur et n'a pas agi comme elle l'aurait du. Elle a mis Fleur sous oxygène et antidouleur mais malgré mes demandes répétées pour qu'elle soit traitée rapidement, elle m'a répondu chaque fois que Fleur allait bien et que nous devions attendre. Elle s'est occupé d'un ulcère à l'oeil, d'un chien déshydraté, de sortie d'hospitalisation ... ! Rien qui ne présentait un risque de mort rapide.

Quand elle nous a enfin reçu, nous avons pu voir que notre petite Fleur s'était bien enfoncée. Elle était dans un box sans foin, ni eau, ne tenait plus sa tête, était couchée sur le flanc et s'était urinée dessus...

Quand nous sommes repartis 4h après notre arrivée, les soins n'avaient toujours pas été mis en place. La vétérinaire m'a remise en place plusieurs fois parce que j'osais parler d'entérotoxémie quand elle évoquait les signes neurologiques qu'elle avait constatés et lorsque je critiquais le délai d'attente.

A 19h, lorsque j'ai pris des nouvelles, elle a osé me dire une fois de plus que Fleur allait bien. Puis lorsque j'ai posé des questions sur le traitement, j'ai appris qu'elle n'avait pas pris son gavage mais qu'il fallait attendre. Cela faisait donc au moins 10 heures, depuis que je l'avais découverte le matin, qu'elle n'avait rien eu à manger ! Mais là aussi on m'a répondu quand j'ai dit que cela n'allait pas que c'était comme cela qu'il fallait faire...

Comme je m'y attendais, Fleur est morte peu après. Cette vétérinaire ne lui a laissé aucune chance de s'en sortir. Elle m'a rappelé à 22h pour m'annoncer son décès. J'ai redis que la prise en charge n'allait pas et elle m'a répondu agressivement qu'elle avait fait ce qu'il fallait. Elle a même mis un mot dans le dossier de Fleur pour dire qu'il y avait eu un problème relationnel avec la propriétaire (moi donc).

A notre peine d'avoir perdu Fleur alors qu'elle serait peut-être encore avec nous si elle avait été prise en charge correctement s'ajoute un grand sentiment d'injustice et de la colère de ne pas avoir été entendue par cette vétérinaire ajouté à une crainte de devoir retourner un jour aux urgences.
Je suis en train de préparer un courrier en espérant qu'elle soit amenée à remettre sa pratique en cause et qu'aucun autre lapin ne subisse ce qu'a vécu Fleur.

Les dernières photos que j'ai faites d'elle ...





vendredi 24 mars 2017

Léonie est partie

La plus gentille des grandes puces de la maison est partie lundi dernier.
Depuis bientôt 1 an, elle avait des difficultés de locomotion, imputées après un scanner à une compression radiculaire.
Elle trainait la patte, puis a commencé à tomber. En septembre, nous avons débuté des séances de laser chaque mois et des exercices de rééducation motrice que je reprenais quotidiennement à la maison.
Malgré cela, il y a un mois, elle a commencé à plus tomber, à ne se déplacer qu'en rampant, était douloureuse durant les exercices que nous avons du interrompre et tout ensuite est allé très vite.

Je garderai le souvenir d'une grande lapine arrivant à la maison dans une caisse de transport qui paraissait trop petite pour elle. Léonie a été notre première lapine en accueil. Elle nous a tellement charmées que nous n'avons pas pu la laisser partir.  Elle m'a comblée de bonheur pendant toutes ces années partagées et laisse un grand vide.

Je vous laisse avec quelques photos d'elle en remontant le temps...









 





samedi 30 avril 2016

Cohabitation suite ... et fin !

Après le stade des rencontres courtes dans la maison où Ptit Beurre se montrait terriblement excité et pénible avec les filles, la situation n'évoluant pas beaucoup, j'ai changé de tactique. Les sorties au jardin se passant vraiment très bien, j'ai commencé chaque rencontre par une sortie au jardin, en la poursuivant dans la maison. Cela a vraiment changé la donne. Après s'être bien défoulés à courir dehors, Ptit Beurre rentre maintenant comme un grand avec les filles, vient manger ses friandises de récompense avec elles, puis explore la maison et finit par se coucher pas loin d'elles et même depuis quelques jours avec elles. 

Premiers repas ensemble. Léonie qui a peur de Ptit Beurre est servie à part dans la litière où elle s'est réfugiée.



Nous avons profité des jours de repos pour les surveiller en allongeant les temps de rencontres pour arriver petit à petit à passer toute une journée ensemble. "Ptit amoureux" a tout de même toujours des moments un peu pénibles, notamment en soirée, où il est très excité mais les filles se débrouillent bien. Au début, j'intervenais pas mal quand cela durait un peu trop, puis les voyant s'en sortir assez bien, soit en fuyant, soit en faisant le dos rond et en attendant que ça passe, j'ai finalement laissé faire, je voulais aussi voir comment cela se passerait en mon absence et tout se passe bien.
J'ai également passé pas mal de temps à les caresser ensemble pour leur montrer que cela pouvait être agréable et les rassurer. Ptit lou aime tellement les câlins que cela a bien aidé !


Premières tentatives de rapprochements ...


Premiers câlins ...





Après plusieurs journées sans heurt, nous avons laissé les grilles ouvertes une nuit, c'était gagné !





samedi 16 avril 2016

jeudi 7 avril 2016

Cohabitation

Après 3 semaines de quarantaine, il était temps de passer à la cohabitation de Ptit Beurre avec les filles.

Première phase : couper tout le bas de la maison en 2 avec des grilles d'enclos, aménager un coin de son côté pour Ptit lou tout près des filles et se préparer psychologiquement à affronter pipis et crottes intempestifs, lavages sans compter de tapis et à se prendre des gamelles en s'emmêlant les pieds pour passer par-dessus les grilles.

Les premiers jours, Réglisse était très agressive, elle cherchait à mordre et attaquait avec les pattes à travers les grilles. Nous avons du les doubler avec d'autres grilles.



Léonie et Fleur étaient plutôt sympas, elles allaient le voir, le reniflaient un peu mais s'en désintéressaient très vite.



Ptit Beurre, lui était très impatient d'aller voir les filles et nous avons du les réhausser car il essayait de passer de l'autre côté par tous les moyens.

Au bout de 3 jours l'agressivité est retombée et les filles ne s'intéressaient plus trop à lui. 
Pour faire évoluer la situation et les inciter à passer plus de temps ensemble, nous avons donc réaménagé les coins sieste pour les accoller et les repas ont été servis de chaque côté des grilles en même temps, ce qui a très bien fonctionné puisque Ptit Beurre passait tout son temps collé contre les grilles.





3-4 jours après, tout se passant bien à travers grilles, nous avons tenté la première rencontre dans le jardin. Je n'ai pas choisi l'option du territoire neutre car monter 4 lapins dans une des chambres était un peu compliqué et stressant pour tout le monde.  Le jardin était l'option la plus adaptée : un endroit où il y a de quoi s'occuper pour qu'ils ne soient pas uniquement focalisés les uns sur les autres et qui laisse la place de fuir si besoin.
La 1ère rencontre ne s'est pas trop mal passée. Ptit Beurre n'avait qu'une idée, monter les filles mais elles se sont plutôt bien débrouillées, le fuyant ou le chassant selon les personnalités. Il n'y a que pour Léonie que la situation est un peu plus compliquée car elle a perdu de la mobilité des pattes arrières et tombe parfois sans arriver à se relever ou se traine sur le train arrière. Dans ce cas, je ne laisse pas Ptit Beurre l'approcher. Elle l'a d'ailleurs très bien compris puisque depuis, elle vient se coucher près de moi dès qu'il l'embête.

Voici un court film de la 2ème rencontre. ça tangue un peu à la fin, j'avais du mal à les suivre ! :



Nous avons ainsi fait des rencontres dans le jardin chaque jour pendant une semaine. Les rencontres se passaient de mieux en mieux, le temps des rencontres allongé au fur et à mesure. Ptit Beurre n'embêtait plus trop les filles, le climat était serein.

A ce stade Ptit Beurre était totalement frustré de ne pas pouvoir être avec les filles à l'intérieur, ça se lisait dans ses yeux ! Nous avons donc commencé les rencontres dans la maison. Tout d'abord, des rencontres courtes, sous haute surveillance, car en intérieur la situation est un peu plus tendue. Ptit Beurre est bien trop excité par ces 3 filles à sa portée et essaye de les monter sans interruption. Il est vraiment très pénible avec elles.


Réglisse est redevenue agressive, lui fonçant dessus dès qu'il l'approche.

Ptit Beurre s'approche, Réglisse commence par le fuir :


Puis elle se retourne et l'attaque :







Cela peut sembler impressionnant mais en les observant, je me suis rendue compte que pas un poil ne volait. Réglisse lui met des coups de museau dans la tête mais sans le mordre et elle lui saute par-dessus mais ça ne va pas plus loin. Je laisse donc faire en stoppant tout de même les rencontres au bout de 5-10 minutes car se courir après ainsi les fatigue beaucoup.

Chacune a sa technique. Réglisse, c'est donc l'attaque. 
Léonie, elle, se couche dans la litière ou à mes pieds et attend que ça passe. Elle a bien conscience de ne pas pouvoir bien courir pour fuir et je ne laisse pas Ptit Beurre l'embêter car il ne se contente pas d'essayer de la monter mais il finit par la mordre. Je crois que sa taille et ne pas arriver à ses fins l'énerve un peu !





Fleur, quant à elle, se carapate du côté de Ptit Beurre pour être tranquille la petite maline !